STAGE OUVERT À TOUS EN JANVIER

Quartier Rouge organise un stage « Comprendre les loups dans leur relation aux troupeaux » du 13 au 16 janvier 2019 avec l’artiste Boris Nordmann et Jean-Marc Landry, éthologue — spécialiste des loups en milieu pastoral.

STAGE
DU 13 AU 16 JANVIER 2019
LES PLATEAUX LIMOUSINS — LE VILLARD — ROYÈRE DE VASSIVIÈRE


Comprendre les loups dans leur relation aux troupeaux

Quartier Rouge soutient des actions artistiques engagées dans un dialogue avec les enjeux de société, notamment dans l’espace public. Elle soutient des formes artistiques et des artistes émergents, dans leur capacité à engager de nouveaux modes de collaboration et d’action, à renouveler les représentations et à produire des récits individuels et collectifs. Dans ce cadre, l’association invite en 2017 Boris Nordmann, avec qui elle propose du 13 au 16 janvier 2019 un stage en lien avec la création d’une Fiction corporelle Loup (voir présentation de Boris Nordmann ci-dessous).

Stage du 13 au 16 janvier 2019 — ouvert à tous, sur réservation au 06 02 65 35 51
Avec Jean-Marc Landry : éthologie des loups en milieu pastoral
Et Boris Nordmann : artiste, qui cherche à penser comme un loup et nourrir l’écriture d’une Fiction corporelle Loup.

Ce stage est organisé par Quartier Rouge en partenariat avec l’association Pivoine. La Fiction corporelle Loup est développée en partenariat avec la Ferme de Lachaud, à Gentioux.

Depuis l’automne 2017 sur la Montagne Limousine, un groupe s’organise pour se préparer au retour des loups. Il est composé d’éleveurs ovins, bovins et caprins, de naturalistes, d’un maire, d’un chasseur, d’une medecin urgentiste, d’un guide de moyenne montagne, et d’un artiste qui cherche à penser comme un loup. Nous nous préparons, pour éviter ce qui se passe dans les Alpes, où il devient difficile de ne pas avoir un avis tranché sur la “question des loups”. Nous cherchons une voie médiane, nous cherchons à comprendre et à nous entendre. Nous voulons faire connaissance, dans tous les sens du terme. Après avoir accueilli Gérard Vionnet, éleveur dans le Jura et berger dans les Alpes, nous accueillons Jean-Marc Landry, qui étudie les comportement des loups en milieu pastoral, avec les  troupeaux, les chiens, les humains et les émotions. Durant ces quelques jours, il sera affaire de questions et de recherche d’avantage que de réponse ou de vérité. Nous discuterons de représentations, que nous pouvons multiplier pour gagner en autonomie. Nous expérimenterons la négociation entre humains et avec les non-humains. Nous apprendrons à observer les caractéristiques d’un terrain, les trajets des animaux et nous initierons différentes techniques. Nous reconnaîtrons l’importance des corps, corps animaux que nous chercherons à comprendre depuis nos corps de mammifères humains.


PROGRAMME


DIMANCHE 13 JANVIER 2019 — DE 14:30 À 17:00
Temps de rencontre autour de la démarche et des recherches de Jean-Marc Landry.

LUNDI 14 JANVIER 2019 — DE 9:30 AU DÎNER : RENOUVELER NOS REGARDS
> Pratiques en aveugle
Objectifs : dé-focaliser la question du loup, la mettre en relation avec la perception de l’inconnu, sortir des apriori, sortir des représentations visuelles, entrer dans l’écoute, stimuler des perceptions enfouies, écouter comme des loups, constituer un groupe.Déjeuner tous ensemble> Pose de “pièges” photographiques
Objectif : apprendre à poser un piège photographique, identifier nos voisins animaux, où et quand ils passent, faire une activité digestive au grand-air.> Visionner des vidéos d’éthologie lupine et pastorale
Objectifs : se couler dans un regard éthologique, passer de la description à l’interprétation, voir et re-voir, discuter.> Pratique du wolf howling – cri du loup

Dîner

MARDI 15 JANVIER 2019 — DE 9:30 AU DÎNER :  PENSER COMME…
> Se comporter comme les loups vus la veille en vidéo : se déplacer comme un loup, aborder une clôture comme un loup, etc. Objectifs : déplacer la pensée vers le ressentir, réfléchir avec son ventre, affiner la compréhension, renouveler l’interprétation, discuter des hypothèses à partir de nos corps en mouvement, si le climat le permet la pratique se fait dehors et permet d’afiner l’usage des pièges photographiques.

Déjeuner tous ensemble

> Jouer la joute
Objectifs : transformer une situation de lutte en jeu, ne pas subir une attaque, la (dé)jouer.> Subir le loup ou le déjouer, discussion sur des cas concrets
Objectif : s’outiller de l’expérience des autres, situer le facteur émotionnel, aborder la coopération.

Dîner

MERCREDI 16 JANVIER 2019 — DE 9:30 À 17:00 : ENVISAGER LA SUITE…
> Pratique de dé-focalisation / re-focalisation
Objectif : se mettre collectivement en condition pour la suite de la journée.

Atelier de fiction collective pour la protection des troupeaux (matin et après-midi)
Objectif : Ouvrir les imaginaires, ouvrir les représentations, ouvrir les pratiques, ouvrir pour que quelque chose puisse se fermer.Bilan et célébration


OBJECTIFS PRINCIPAUX DU STAGE
Apprendre à enquêter sur la personnalité d’un animal
Pousser l’activité de “penser comme un loup”, dans le corps individuel et le corps collectif
Élargir nos capacités individuelles et collectives à rencontrer l’inconnu
Sortir du clivage médiatique pour permettre des aventures collectives
Mieux comprendre les loups dans leur relation aux troupeaux


LES INTERVENANTS
Jean-Marc Landry
Le jour, le pelage mimétique des loups les dissimule. Jean-marc Landry et son équipe les observent la nuit. Avec une caméra infrarouge, un loup apparait en clair (chaud) sur le terrain sombre (froid). Ainsi, leur relation avec les chiens de protection, les troupeaux et le reste du milieu devient lisible. Les recherches de Jean-marc Landry ont une renommée internationale. Ces dernières années, il s’attache à comprendre leur relation au milieu pastoral français (projet CanOvis). Il a filmé des situations qui ne s’inventent pas, comme celle d’un renard mettant un loup en fuite. Avec lui, nous parlerons de protection des troupeaux, et discuterons ses dernières hypothèses sur les stratégies de chasses et l’effet de la personnalité des individus loups. «Jusqu’à aujourd’hui, nous avons pensé en tant qu’humain pour protéger nos bêtes. L’objectif de notre projet est de penser comme un loup, seul voix possible pour sortir de l’impasse dans laquelle nous nous sommes fourgués.» https://fjml.life/

Boris Nordmann 
Après des études de biologie, puis d’art contemporain, il explore des manières de sentir autre : avec le “Philtre / kit optique pour se voir avec les yeux de l’autre” (prix Lépine 2009) puis les Fictions corporelles (méthode pour se sentir araignée, cachalot, agglomération de marseille, taureau, chauves-souris). Il a également mené une recherche autour des dauphins pour apprendre leur manière d’être au monde. Il apprend à écholocaliser comme eux, puis l’enseigne. Il découvre la plongée en apnée, la danse contact, la Communication Intuitive®, passe par l’EHESS pour une science sociale animalière naissante. Chaque Fiction corporelle  est le fruit d’une enquête sur le sujet abordé, croisant oeuvres scientifiques et littéraires, dialogues avec des spécialistes et rencontres de terrain. Le principe est de trouver dans le monde perceptible de l’humain ce qui permet de comprendre le plus finement le monde de l’autre.La fiction corporelle Loup est développée par Boris Nordmann depuis le Plateau de Millevaches et accompagnée par l’association Quartier Rouge. Pour cette création, Boris Nordmann travaille avec un groupe hétérogène (composé d’éleveurs, naturalistes, maire, guide de moyenne montagne, médecin urgentiste) qui se retrouve autour de la volonté d’anticiper le retour du loup sur ce territoire. www.borisnordmann.com


LE LIEU
Aux Plateaux Limousins — hameau Le Villard — 23460 Royère-de-Vassivière
Possibilité d’hébergements sur place en gite en chambres de 4 lits – 45€ par personne pour les 3 nuits (13, 14, 15 janvier).


TARIFS DU STAGE
Le financement de ce stage repose principalement sur les participants. Que vous soyez salarié, exploitant, auto-entrepreneur, chômeur, bénéficiaire du RSA, vous disposez peut-être de droits à la formation. Contactez-nous au plus tôt pour procéder aux demandes de prise en charge (auprès de votre OPCA ou de Pôle emploi).Si vous ne pouvez bénéficier d’aucune prise en charge, nous vous demanderons une adhésion à Quartier Rouge (10 euros) ainsi qu’une participation libre en conscience. Nous vous informerons des coûts de l’ensemble du stage et du cout par stagiaire. En fonction de vos moyens, nous vous laisserons estimer la contribution que vous pourrez apporter à cette formation.


Le nombre de places est limité, et pour la constitution d’un groupe cohérent avec les objectifs du stage et hétérogène (éleveurs, naturalistes…), il est impératif de nous contacter pour réserver : 06 02 65 35 51. Pour plus de précisions sur le stage, n’hésitez pas à nous contacter.

Téléchargez le programme > ICI